Je t’aime moi non plus

Mireille Dumas plonge dans la vie amoureuse de trois icônes de la chanson française.

birkinhardysansonunevieaaime

C’est à la fin des années 60 que Françoise Hardy, Jane Birkin et Véronique Sanson ont rencontré l’homme de leur vie. Un amour qui ne les a plus quittées. Jamais. Toute une vie sans te voir, Message personnel, Amour des feintes, L’amour en privé… Tout au long de leur carrière, les trois chanteuses ont gardé un fil rouge tant dans leur œuvre que dans leur vie privée: l’amour.

Fille d’un couple ultra-glamour d’Angleterre, Jane Birkin a eu du mal à trouver sa voie. Mariée puis divorcée d’un compositeur, la jeune anglaise s’amourache ensuite d’un dandy français aux provocations incessantes: Serge Gainsbourg. S’en suivront des années de passion, de rupture et enfin d’une adoration que l’actrice voue encore au génial compositeur.

Séparée de Jean-Marie Périer, François Hardy rencontre Jacques Dutronc lors d’un séjour en Corse. De cette union naîtront un fils, Thomas, mais surtout beaucoup de remous. En plus de 20 ans de vie commune (officielle), la chanteuse balancera entre attente, déception et finalement lassitude.

En couple avec le trop sage Michel Berger, Véronique Sanson prétexte l’achat d’un paquet de cigarettes pour le plaquer un soir d’octobre. Elle file alors aux USA pour rejoindre un autre musicien, Stephen Stills. “Il fallait que je le suive sinon, mon âme aurait étouffé”, confiera-t-elle plus tard… entre les regrets.

Sur le même sujet
Plus d'actualité