Avortement: la grande hypocrisie ?

Un combat gagné?  

belgaimage-26388053-full

Il y a 27 ans, le roi Baudouin quittait son trône le temps d’une nuit, laissant ainsi Wilfried Martens et son gouvernement libres de contresigner la loi légalisant l’avortement. Une parade inévitable car si le Roi estime qu’elle est nécessaire pour son pays, il refuse de signer une loi contraire à ses convictions catholiques. Pourtant, alors que trois décennies plus tard, on dénombre entre 20 et 30.000 avortements chaque année, il est clair que le sujet reste sensible. Rencontre avec celles qui ont dû, un jour, décider de la vie ou non d’un être humain. L’occasion également de concevoir le non-respect du cadre juridique par certains médecins comme un acte militant car encore aujourd’hui, pratiquer l’avortement a valeur d’engagement.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité