Espionne, lève-toi

Pour marquer le centenaire de l’exécution de la célèbre espionne Mata Hari, Arte diffuse un documentaire inédit. Et un film rare…

matahari-lasulfureuse-2134-2

Si, pour les spécialistes du renseignement, la notoriété de la danseuse exotique devenue taupe pendant la guerre 14-18 a été glorifiée, la personnalité hors du commun de Mata Hari continue de susciter les passions depuis sa mort par fusillade, le 15 octobre 1917. Davantage coupable d’avoir “fricoté” avec des officiers des deux camps que d’avoir inversé un quelconque cours du conflit mondial, l’ex-strip-teaseuse néerlandaise doit surtout sa légende à aux éléments de sa destinée particulière: un mari alcoolique et libertin, une migration de l’Indonésie vers l’Europe ou le décès de ses deux enfants. Ce que ne dément pas ce documentaire diffusé samedi…

En marge, la chaîne franco-allemande exhume, avec Mata Hari, agent H21, un petit trésor ce lundi, puisque ce long-métrage rare de 1964 réunit deux acteurs disparus en juillet denier, Jeanne Moreau et Claude Rich. Filmée au sommet de son art par son ancien mari Jean-Louis Richard, la première campe l’espionne avec passion, le second incarnant son chauffeur. Autour d’un Jean-Louis Trintignant en capitaine éperdu. À (re)découvrir!   

Sur le même sujet
Plus d'actualité