Loyal canin

Mon chien ce héros, destins croisés, fait se rencontrer personnes handicapées et chiens abandonnés. Un beau programme.

fc4c37eddf7e203842742b4c80b31e35

Un petit garçon serre un labrador dans ses bras. Une image classique du bonheur familial. Lui, c’est Corentin. Il a 8 ans, habite à Hannut, va à l’école, bouge, court, mais est atteint d’autisme léger et de dyspraxie. Corentin vit bien mais se sent seul, un peu isolé des autres mômes par sa différence. Pour ses parents, la vie est faite de vigilance. L’enfant n’a en effet pas conscience du danger et peut filer à la moindre balade. Alors, un jour, Corentin rencontre Kiwi, le labrador de 6 ans. Kiwi a été abandonné quelques semaines plus tôt. Entre les deux, le courant passe. Ensemble, ils se rendent la vie plus belle, plus simple… Voilà l’une des histoires que l’émission de ce soir nous donne à voir. Adapté d’un concept de Channel 4, Mon chien ce héros prend le pari de placer des canins de refuges chez des personnes atteintes de troubles physiques ou neurologiques.

L’émission, organisée en deux soirées en prélude à Cap 48, nous montre quatre de ces expériences. Tout commence par le dressage. Deux spécialistes, Ysé Matussière et Gaetan Doppagne choisissent les chiens, et les forment pour en faire de parfaits compagnons, de réels soutiens pour leurs futurs maîtres. On en suit les étapes, puis l’arrivée et les premiers contacts. Il faut un temps d’acclimatation parfois… On doit s’apprivoiser, des deux côtés de la laisse. Ainsi, Arsène, qui souffre de polyarthrite devra canaliser l’énergie débordante de son jeune golden retriever. À l’arrivée, il y a du bonheur, de la joie de vivre et le plaisir d’être ensemble. Un vrai programme feel good, qui fait sens. Saviez-vous que chaque année 25.000 chiens sont abandonnés en Belgique?

Sur le même sujet
Plus d'actualité