Incontournable

Ikotani, film remarquable, retrace l’histoire du FPR et de Paul Kagame. Un travail documenté qui n’épargne personne.

belgaimage-124872093

Début août, Paul Kagame remportait les élections à 98 % des voix. Il reconduisait ainsi son troisième mandat à la tête du Rwanda. Cet homme de 59 ans en costume impeccable soulève des sentiments mitigés: héros pour les uns, autocrate pour les autres… Sous sa gouverne, le “miracle rwandais” s’est construit. Des ruines d’un pays dévasté par le génocide, il a fait une nation africaine qui avance. Quitte à évacuer ses opposants et les journalistes. Attention, ce documentaire n’est pas une biographie et certainement pas une hagiographie. C’est l’histoire du FPR, des “Ikotani” (ceux qui luttent sans relâche). Ce mouvement révolutionnaire, né en Ouganda dans les années 80, au sein de la diaspora tutsi, qui entame son retour au Rwanda par les armes puis par des accords, souvent trahis, avec le pouvoir.

C’est Kagame qui mettra fin aux massacres en 1994. Sans manichéisme, Christophe Cotteret nous livre une enquête solidement documentée sur des faits qui restent une honte pour l’ONU “impuissante”, odieuse de passivité tandis que meurent un million de personnes et, bien sûr, la France et la Belgique. Le réalisateur, déjà auteur de reportages sur le Liban et la révolution de jasmin, a obtenu des images exclusives, tirées des archives du mouvement. Il a rencontré les protagonistes. Il retrace les errances de la communauté internationale. Après deux ans d’efforts, il a aussi obtenu l’interview de Paul Kagame lui-même. Au passage, on capte la beauté des mille collines. Et une fois pour toutes, on arrête de parler de Hutus et de Tutsis. Ces termes sont interdits par la constitution rwandaise depuis 2003.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité