Copier-coller?

Quelques jours après Qui sera le prochain grand pâtissier? sur France 2, RTL se pose la même question…

85653_normal

Oubliez la pointilleuse Mercotte, le mécano en tablier fleuri et la jeune maman rose d’émotion. Le concours qui démarre ce soir n’a pas les couleurs tendres du Meilleur pâtissier comme on le connaît. Il s’agit cette fois d’une compétition entre professionnels, jugés par des grands noms de la gourmandise française, en l’occurrence Pierre Hermé (le pape des macarons), Philippe Conticini (le dieu des choux), Frédéric Bau (le spécialiste du chocolat) et Cyril Lignac (le cuisinier de M6). Les candidats, qui ont des années de travail derrière eux, un poste parfois important ou une boutique à leur nom, vont se bagarrer sur deux types d’épreuves: la réalisation de classiques (revisités) en grande quantité, et de pièces artistiques. Et ils ont intérêt à assurer. Le jury n’aura pas avec eux la même bienveillance qu’avec des amateurs – et les mauvaises critiques peuvent avoir un impact sur leur vie professionnelle. Comme dans Qui sera le prochain grand pâtissier? qui vient de se terminer sur France 2? Exactement.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi M6 a choisi de piétiner allègrement les plates-bandes sucrières de la chaîne publique, au lieu de s’en tenir aux amateurs. Il y a à cela deux raisons. D’abord, vu son succès, Le meilleur pâtissier cherche des émissions dérivées (comme la spéciale célébrités qui a déjà connu deux éditions en France). Ensuite, France 2 avait momentanément abandonné son concours – cette édition “pro” a d’ailleurs été diffusée au printemps sur M6, bien avant le retour de Qui sera le prochain… Enfin, si RTL dégaine l’émission maintenant, il n’est pas exclu que ce soit aussi pour apaiser les esprits indignés, notamment, par les émissions contestées de sa rentrée (Mariés au premier regard, Face cachée…).

Sur le même sujet
Plus d'actualité