Les films du jour

Pour vous lecteurs, notre spécialiste cinéma a sélectionné le meilleur des films diffusés ce mercredi.

toni_erdmann1_be

Spider-Man (2002) ***

De Sam Raimi. Avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst.

Hormis une adaptation calamiteuse dans les années 70, c’est grâce à Sam Raimi que le plus célèbre des arachnides se faisait enfin une toile au cinéma. Dans le premier épisode de ce qui allait devenir une trilogie de qualité, la psychologie des personnages ne se voit jamais écrasée par les effets spéciaux, laissant ainsi au récit le temps de prendre ses marques, tout en proposant un spectacle hautement divertissant. 

Sur AB3 à 20H00.

L’auberge espagnole (2002) ***

De Cédric Klapisch. Avec Cécile de France, Romain Duris.

L’Union européenne n’est plus une utopie grâce à Cédric Klapisch qui réunissait une belle brochette d’acteurs de différents horizons pour cette comédie follement sympathique. D’une bonne humeur communicative, le récit nous laisse suivre les évolutions de Xavier – impeccable Romain Duris – tout au long de son séjour en Espagne. Un beau portrait d’étudiants pour cette chronique de gens ordinaires vraiment pas ordinaire.


L’Auberge Espagnole – bande annonce – (2002) par allocine

Sur FRANCE 4 à 20H55.

Toni Erdmann ***

De Maren Ade. Avec Peter Simonischek, Sandra Hüller.

Grand favori de la critique au Festival de Cannes 2016, Toni Erdmann est reparti bredouille de la Croisette. Cette comédie allemande pleine de loufoquerie méritait pourtant l’un ou l’autre laurier, tant cette chronique familiale centrée sur les    rapports père-fille donne lieu à quelques moments d’anthologie. Et ce grâce à ses deux formidables interprètes principaux et à un scénario où rire et émotion font bon ménage.


TONI ERDMANN – Bande-annonce par vodkaster

Sur BE 1 à 21H00.

Les poupées russes (2005) ***

De Cédric Klapisch. Avec Romain Duris, Kelly Reilly.

La bande de copains qui se partageait L’auberge espagnole s’est quelque peu assagie. Loin du rythme endiablé et ensoleillé du premier volet, Klapisch donne à cette suite un ton plus grave et mélancolique. Le ciel bleu de Barcelone a laissé la place aux nuages de Londres et Saint-Pétersbourg et l’ode à l’amitié cède le relais à l’amour. Ce qui nous vaut une superbe déclaration de Kelly Reilly, parmi d’autres moments empreints de profondeur dans ce deuxième volet très réussi.


LES POUPEES RUSSES – Bande-annonce VF par CoteCine

Sur FRANCE 4 à 22H50.

Sur le même sujet
Plus d'actualité