Lafayette, les revoilà!

Les Américains dans la Grande Guerre revient sur l’histoire des 116.708 “Sammies” tués entre 1917 et 1918.

retour_sources_guerre_rtbf

Pour sa rentrée, l’émission d’Élodie de Sélys frappe fort, avec ce documentaire bien construit et ancré dans notre époque. Actuelle, la Première Guerre mondiale? Oui. En 2017, les archéologues retrouvent en effet quotidiennement des objets, corps, sépultures, sur ses anciens champs de bataille. Et, chaque fois, commence encore le laborieux travail d’identification. D’où venaient ces soldats? Qui étaient-ils? Comment sont-ils arrivés là, tombés sous les balles ennemies? C’est ce que nous narre ce film, qui reconstitue le destin de ces Américains venus mourir loin de leur nouveau monde. Parce qu’on le sait peu, mais ils furent légion. Évidemment, leur nombre est sans commune mesure avec les victimes françaises, russes ou anglaises. Mais il y en a eu plus que de Belges! Leur arrivée, aussi, c’est ce que l’on va voir, a vraiment changé la donne.

Après trois ans de conflits ininterrompus, les Alliés sont exsangues. Ces troupes fraîches seront sans conteste parmi les clés de la victoire. En contrepoint des dépouilles de 2017, on les verra, vivants, vaillants, parfois abattus, dans des images d’archives inédites. “Il n’y a pas de mission trop difficile, il n’y a pas de sacrifice trop grand, le devoir d’abord!”, telle était la devise du Big Red One, la première division d’infanterie… Ils ont tenu parole. On enchaîne sur Furie et Peur, les premiers épisodes de la série Apocalypse: Première Guerre mondiale. Sur des images d’époque mises en couleur, Mathieu Kassovitz nous raconte comment l’orgueil des gouvernants a projeté des hommes dans l’horreur et la mort. En direct, le monde d’hier bascule dans l’apocalypse.

Plus d'actualité