Les films du jour

Pour vous lecteurs, notre spécialiste cinéma a sélectionné le meilleur des films diffusés aujourd'hui.

white20bird220doc1

White Bird (2014) ***

De Gregg Araki. Avec Shiloh Fernandez, Shailene Woodley.

Une mère de famille – épatante Eva Green – disparaît sans crier gare, laissant sa fille de 16 ans déconcertée. Araki développe une histoire où le mystère et la mélancolie forment un mélange envoûtant, dans ce faux polar qui débouche surtout sur un magnifique portrait de l’adolescence confrontée à des adultes démissionnaires. Jusqu’à la révélation finale, surprenante, qui rajoute encore un peu plus de piquant à la densité du scénario.


Bande-annonce : White Bird VOST par PremiereFR

Sur LA TROIS à 21H10

Fog (1980) ***

De John Carpenter. Avec Adrienne Barbeau, Jamie Lee Curtis.

Si un remake plutôt fumeux a été tourné en 2005, c’est bien de l’original, incomparable, dont il s’agit ici. Le génial Carpenter parvient à susciter l’effroi à partir de pas grand-chose: un brouillard épais qui permet à l’autosuggestion de jouer à fond et donner lieu à quelques moments flippants. Et où Jamie Lee Curtis figure au générique en compagnie de sa mère, Janet Leigh, dans une de ses dernières apparitions au cinéma.


FOG – Bande-annonce par vodkaster

Sur TCM à 22H25 

Transformers (2007) **

De Michael Bay. Avec Shia LaBeouf, Megan Fox.

Michael Bay (Rock, Pearl Harbor, Armageddon) n’est pas connu pour faire dans la demi-mesure. Nouvelle confirmation ici, avec les 2h20 de ces Transformers au cours desquelles il nous pilonne littéralement sous un déluge sonore et visuel de combats et autres destructions cataclysmiques. Des effets spéciaux d’excellente facture, donc, pour le premier volet de cette saga, même si le patriotisme US exacerbé qui se dégage du récit a de quoi agacer.

Sur AB3 à 20H00  

Juste la fin du monde (2016) **

De Xavier Dolan (2016). Avec Gaspard Ulliel, Nathalie Baye.
Les attentes étaient énormes après le chef-d’œuvre que constituait Mommy. Et comme souvent en pareil cas, le dernier film de Xavier Dolan laisse une sensation mitigée. Avec son superbe casting et son histoire de famille tourmentée, Juste la fin du monde se veut principalement un exercice de style démontrant tout le talent de réalisateur de Dolan. Mais l’émotion peine à percer au milieu de l’hystérie d’un récit à l’atmosphère brillamment étouffante. 


JUSTE LA FIN DU MONDE de Xavier Dolan – Bande… par diaphana

Sur BE 1 à 21H00 

Sur le même sujet
Plus d'actualité