Papa, je veux faire de la politique!

Cette semaine, Questions à la Une fait sa rentrée avec un reportage sur “les fils et fille de” en politique belge.

qalu_fils_de_de_croo_rtbf

Charles Michel, Denis Ducarme, Laurette Onkelinx. Ces noms, vous les connaissez bien et depuis longtemps. Ils font partie de notre monde politique et sont issus de familles dans lesquelles le métier se transmet de génération en génération. Ce phénomène présent dans plusieurs pays du monde est particulièrement prégnant chez nous. Certains experts estiment qu’au cours des vingt dernières années, le nombre de parlementaires dynastiques belges aurait sensiblement augmenté: à la Chambre des représentants, pas moins de 26 parlementaires sur 150 ont un membre de leur famille qui possède un passé parlementaire. Alors que l’on associe souvent ce phénomène aux régimes fermés ou aux pays en voie de développement, la Belgique ferait donc figure d’exception. Les familles politiques existent dans tous les partis et des deux côtés de la frontière linguistique.

Ces dynasties politiques sont-elles un frein à la démocratie? C’est la question que s’est posée Questions à la Une pour son nouveau reportage. Un candidat avec un nom de famille connu obtiendrait 25 % de voix supplémentaires et aurait trois fois plus de chances d’être élu. Pendant des semaines, l’équipe de Frank Istasse a donc suivi le quotidien de ces “fils et filles de”, dont le défi est parfois de ne pas vivre dans l’ombre de son parent. C’est le cas notamment de Frédéric Daerden, Alexander De Croo (photo), Fabian Maingain et Julien Uyttendaele que l’équipe de Questions à la Une a pu interroger, ainsi que leur entourage, sur le sujet. Ils nous dévoilent alors la face personnelle de leur engagement politique. Comment la passion se transmet-elle? Comment se fait-on un prénom? Doivent-ils faire leurs preuves deux fois plus que les autres? Réponse ce mercredi soir à 20h20.

Sur le même sujet
Plus d'actualité