Rentrée RTL: on détaille

Une conférence de presse et bon nombre de rencontres plus tard, on commence à se faire une idée plus précise des nouveaux programmes.

nouvelle_star_rtl

Le clou de la saison? Mariés au premier regard. «L’émission qui a scandalisé 25 pays», dit la présentation. Le principe: des célibataires se retrouvent à la maison communale en guise de première rencontre. Mais les candidats inconscients – que personne n’accusera d’avoir du mal à s’engager – ont quand même quelques portes de sortie. Au rituel «Voulez-vous prendre monsieur/mademoiselle Inconnu ici présent…», ils peuvent répondre: non, ça va pas la tête? En général  parce que, justement, la tête et le reste de l’Inconnu ne correspondent pas vraiment à leur idéal matrimonial. A ce stade, les jeunes mariés ont droit à une cérémonie de mariage où s’invitent évidemment les caméras. Mais ils peuvent refuser de partir en voyage de noces avec leur conjoint. Puis, au retour, dire non merci à l’emménagement dans leur nid d’amour commun. Et finalement, s’ils ont accepté tout le reste, renoncer à prolonger l’«aventure» jusqu’à ce que la mort les sépare… Le concept, né au Danemark, est notamment déjà passé sur M6, en France. Deux couples sur quatre s’y sont mariés… et ont tous deux divorcé. Mais il semble qu’on s’attache aux personnages avec, chevillé au corps, le désir très fleur bleue qu’ils soient heureux pour l’éternité et qu’ils aient beaucoup d’enfants qui participeront aux Chérubins de la télé-réalité. 

Quand Steph fait le job, il s’y met évidemment à fond du fond du plus profond. Et il risque d’être plus musclé à l’arrivée, après avoir trimbalé des sacs poubelle (quand il se fait éboueur) et déchargé des carcasses de viande (quand il devient boucher). C’est presque mignon de le voir suer sang et eau pour donner satisfaction à ses maîtres de stage – quand il ne discute pas à la pause de ces métiers souvent déconsidérés. Et vu le nombre de professions dans ce cas, il peut se préparer à quelques saisons supplémentaires…

Oublions Nouvelle Star, dont on sait tout juste que les candidats belges sont invités à se présenter au casting parisien (ce week-end) devant le nouveau jury composé de Benjamin Biolay, Coeur de pirate, Nathalie Noennec et Dany Synthé. Oublions surtout que la présentation a été confiée à… Shy’m (non?!? si!). 

On vous parlait hier des As de la déco, destinés dans un premier temps à reprendre la case de De quoi j’me mêle. Ces as sont belges, bricoleurs, et doués pour l’aménagement intérieur, en tout cas à leur avis. Leur défi: réinventer une pièce selon une thématique. Ils seront suivis de loin par Valérie Damidot dans le plus pur style Cristina Cordula, puis jugés par leurs pairs et par le propriétaire de l’habitation qu’ils ont redécorée. 

L’année passée déjà RTL annonçait La décision, une émission d’accompagnement psychologique menée par Thomas Van Hamme et Julie Taton, spécialistes de l’empathie bienveillante. Cette saison, c’est du concret. Leurs protégés ont une importante décision à prendre (se faire poser un anneau gastrique ou pas, émigrer ou pas, participer à Mariés ou premier regard ou pas…). Ils vont  écouter des gens concernés par le problème, puis rencontrer un expert qui va leur apprendre à choisir, avant de rentrer chez eux annoncer la grande nouvelle (ou pas).  

Le buzz de la saison: RTL ouvre ses chakras. Avec le retour très sérieux de l’opération Les Belges, l’amour et le sexe, toujours conduite par Julie Taton. Mais aussi un numéro de Face cachée, nouveau magazine d’investigation de Julie Denayer (qui remplace Dossiers tabous), consacré aux sugar babies, ces jeunes filles qui se louent à des sugar daddies pour – au moins – leur tenir compagnie. Et surtout Les enfants de Cupidon, une émission très spéciale de Pascal Vrebos qui, après les religions, s’intéresse cette fois aux «pensées intimes» – comprenez aux phantasmes – des gens qui y mettent une imagination débordante et joignent éventuellement le geste à la parole.

Les amateurs de faits divers vont jubiler: François Troukens (Un crime parfait?) sera le héros d’une émission spéciale. Il faut dire que l’ancien truand sort une BD (Forban), le 13 octobre, une autobiographie (Armé de résilence) le 2 novembre et Tueurs, un film avec Olivier Gourmet et Bouli Lanners (sélectionné à la Mostra de Venise qui a lieu la semaine prochaine), le 6 décembre!

Dans un autre genre, plus pointu mais très novateur, Plug se fait la vitrine des jeunes talents belges, notamment via The Black Pass, le magazine qui présente des artistes dans leur ville. Mais les jeunes professionnels ont aussi accès au Lab RTL, une sorte de vivier par lequel peuvent passer des réalisateurs, acteurs ou humoristes débutants, et à Young Change Maker, qui s’adresse aux jeunes entrepreneurs, notamment via des cycles de conférences (www.youngchangemaker.eu). 

Côté séries enfin, on note les héritiers de vieux succès (24 Legacy, MacGyver, Prison Break saison 5), mais aussi This Is Us, avec Milo Ventimiglia et Mandy Moore, la chronique d’une famille dont 4 membres sont nés le même jour et Bull, un futur carton, qui offre à Michael Weatherly (DiNozzo dans NCIS) la personnalité hors du commun d’un conseiller juridique qui analyse jurys, juges et avocats pour faire pencher la décision en faveur de ses clients.

Sur le même sujet
Plus d'actualité