Rentrée de RTL: un vaste programme

On craignait le pire, économies obligent. Mais en dehors de ses grands classiques, la chaîne a prévu quelques nouveautés qui devraient allumer les audiences et faire la conversation autour de la machine à café.

5068_normal

C’est en septembre que TF1 doit commencer à nous arroser de pubs belgo-ciblées. Une «invasion» qui va phagocyter une belle part de notre marché publicitaire, et donc mettre à mal les recettes de nos chaînes radio et télé. RTL, qui ne peut s’appuyer sur aucune dotation, est évidemment la plus fragile face à ce nouveau concurrent. Premières conséquences, les plus douloureuses, des licenciements. Puis se posent la question des programmes, qui dévorent évidemment une grosse partie du budget. Mais l’intention est claire: RTL compte défendre son leadership à travers des émissions fortes. Message reçu.

Cela donne quoi? Deux nouveautés qui vont faire parler d’elles. D’abord un one-man-show Stéphane Pauwels. Avec la truculence et le franc-parler (l’absence de filtre?) qui le caractérisent, l’animateur se lance dans un Vis ma vie à sa mesure. Dans Steph fait le job, il va retrousser ses manches et expérimenter de nouveaux boulots, au sein d’équipes de pro qui ne lui laisseront rien passer – du moins on l’espère. On le découvrira tour à tour éboueur, boucher, puériculteur, commis de cuisine… et on parie que les téléspectateurs, comme d’habitude, vont l’adorer, ou le détester, encore davantage. Les audiences tremblent déjà.

Autre innovation: Mariés au premier regard. Une émission franchement culottée qui s’appuie sur la candidature de parfaits inconscients. C’est en tout cas l’impression que ça donne. Car ici, des célibataires, qui cherchent l’amour non pas dans le pré mais dans les liens du mariage, vont épouser quelqu’un qu’ils ne connaissent absolument pas. Ils ont soumis leur profil à des experts, qui après une analyse magico-scientifique, ont établi les meilleurs scores de compatibilité pour une relation de longue durée. Et paf, les fiancés improvisés vont découvrir, à la maison communale, la tête de leur futur conjoint devant les yeux pas forcément ravis des deux familles… Une émission qui pose de vraies questions. Pas seulement la traditionnelle «mais jusqu’où peut aller la télé?», mais aussi celle de l’état d’esprit de candidats prêts à se marier avec un inconnu – et donc à courir le risque d’un divorce – devant les caméras et des milliers de téléspectateurs. Des candidats suffisamment nombreux pour que les experts puissent établir un choix…

Le reste est plus classique. La reprise de Nouvelle Star, avec un tout nouveau jury: Benjamin Biolay, Coeur de pirate, Nathalie Noennec et Dany Synthé. Les as de la déco (une émission belge avec Valérie Damidot), des émissions événementielles dont un Qui es-tu prince Laurent? qui devrait être intéressant, ou Faut-il connaître ça pour l’examen?, un divertissement de culture générale orchestré par Luc Gilson. La reprise de C’est grave docteur, Appels d’urgence, Police de la route, Le meilleur pâtissier est dans le pré des top reines du shopping, etc. Mais aussi des anniversaires: les 30 ans du Télévie, les 10 ans de Votez pour moi et Indices. Et des séries, à commencer par le très attendu Prison Break mais aussi 24: Legacy, Chicago Justice, et le reboot de MacGyver.

Nous vous donnerons plus de détails par la suite, mais c’est pas mal pour un début, non?

Sur le même sujet
Plus d'actualité