Éclairs et gourmandises

Après deux ans, revoilà Qui sera le prochain grand pâtissier – à ne pas confondre avec Le meilleur pâtissier. 

grand_patissier_f2

Début d’été, M6 a cartonné avec son édition du Meilleur Pâtissier spécial célébrités. La preuve que la cuisine fait toujours recette. Voilà sans doute une des raisons qui ont poussé France 2 à remettre le couvert. Pourtant la saison 3 du concours avait déçu. Avec 10,6 % de parts de marché et 2 millions de spectateurs en moyenne, les 4 épisodes faisaient pâle figure face aux cartons de la chaîne privée. La formule a donc été revue et corrigée pour cette version. L’idée? Garder l’aspect très pro de la compétition, qui réunit des créateurs professionnels, entre 22 et 29 ans mais déjà nantis de 5 ans d’expérience. Mais, surtout jouer la carte de l’humain.

Les candidats sont peu nombreux (9), on va les suivre au plus près dans leur “aventure”, dans leurs apprentissages, dans les relations qu’ils vont nouer, aussi bien entre eux qu’avec le jury. Quant au jury, justement, il a aussi évolué. Christophe Adam (à gauche), le roi des éclairs, et notre Pierre Marcolini national (à droite) rempilent… Normal, c’est sans doute eux qui apportaient le plus de douceur et d’expertise. Par contre, exit Christophe Michalak et Philippe Uracca! On célèbre l’arrivée d’une femme bourrée de talent, Claire Heitzier, élue pâtissière de l’année 2013 par Gault et Millau puis, surtout, directrice de la création de Ladurée. Ça va macaroner! À l’animation, Virginie Guilhaume a également rendu son tablier… Et c’est ce doux toqué de Jean Imbert, transfuge de M6 et de Top Chef qui se retrouve aux commandes. Une édition “enfants” est également dans les pipelines. La preuve que la chaîne publique y croit!

Sur le même sujet
Plus d'actualité