La loi de la jungle

us_ghettos_peur_doc

Au début des années nonante, les Américains ont pris conscience de l’escalade de violence qui s’installait dans le pays. Sans réellement l’endiguer, ils sont parvenus à la ralentir et depuis 1993, la criminalité ne cessait de baisser. Malheureusement, ces dernières années ont vu leurs efforts anéantis par l’explosion du trafic illégal d’armes et par un relâchement des forces de police, plus concernées par la lutte anti-terroriste. La crise a aussi rempli son office et les quartiers déshérités des plus grosses villes, telles que Cleveland ou Los Angeles, sont en proie à une augmentation nette de la criminalité. Tout comme la Nouvelle-Orléans qui a vu naître de véritables zones de non-droit suite à l’ouragan Katrina en 2005.

Plus d'actualité