Séries 2016-2017: les premières récompenses

Si les Golden Globes n'ont lieu qu'en janvier, les Television Critics Association Awards prennent de l'avance et récompensent chaque été les meilleures productions télévisuelles américaines.

handmaidstale4_netflix

The Handmaid’s Tale, avec Elizabeth Moss (Mad Men – photo) et Joseph Fiennes, est LA série qui a fait parler d’elle au printemps. Gagnante dans les catégories «programme de l’année» et «meilleure série dramatique», elle est n’est hélas pas encore disponible chez nous. Adaptée du roman La servante écarlate, écrit par Margaret Atwood en 1985, le scénario nous plonge dans un monde totalitaire et dénonce les conséquences d’une société à la dérive. Dans un futur proche, la pollution a eu pour effet de baisser dramatiquement le taux de natalité. Une secte religieuse aux idées archaïques en profite pour prendre le pouvoir. Les femmes sont alors totalement privées de leurs droits et divisées en quatre castes: les Épouses sont les femmes des dirigeants, les Marthas prennent soin de la maison, les Servantes, utilisées pour la reproduction, sont dirigées par les Tantes. Dans cet univers parallèle, mais retentissant de réalisme, la justice et la liberté ont disparu, laissant place à la terreur et à la violence orchestrées par des lunatiques sans pitié.

A découvrir – ou à revoir

Même si la mode est au drame (mais où sont passés les sitcoms légères?), nous retrouvons également des séries plus joyeuses. Atlanta, disponible sur Be à la demande, a été sacrée «meilleure comédie». Le pitch est simple: deux cousins décident de se lancer sur la scène du rap à… Atlanta. Fait étonnant, toutes les scènes ont été filmées avec une seule caméra. Donald Glover, créateur de la série et l’un des acteurs principaux, a obtenu la «meilleure performance dans une comédie». La «meilleure nouveauté» revient cette année à This Is Us, encore inédite chez nous. L’histoire de quatre membres d’une famille nés le même jour.

Parmi les autres gagnants, Big Little Lies, diffusée récemment sur Be tv, a été promu en tant que «Meilleure mini-série/téléfilm». Pas étonnant vu la qualité de l’écriture et son casting de stars, avec Nicole Kidman et Reese Witherspoon.

La comédienne Carrie Coon, quant à elle, rafle tous les honneurs et rentre dans l’histoire des TCA Awards puisqu’elle remporte la «meilleure performance dans un Drama» pour ses rôles dans deux séries: Nora Durst dans The Leftovers (Be tv) et Gloria Burgle dans la saison 3 de Fargo (Netlfix).

Mention spéciale au documentaire O.J.: Made in America (Netflix – à ne pas confondre avec la série American Crime Story: The People vs O.J. Simpson), considéré comme le «meilleur programme d’information» et diffusée par Arte en juillet. https://www.moustique.be/18783/oj-simpson-ce-reve-americain-qui-explose-dans-le-sang

Mais aussi

D’autres très bonnes productions étaient également sur le banc des nominés. Très bien accueillie par les critiques américaines, FEUD: Bette and Joan (pas encore diffusé en Belgique) était pressentie dans deux catégories. Thème de la nouvelle série de Ryan Murphy (Nip/Tuck, Glee, Mange prie aime…): la relation conflictuelle entre deux célébrités – on peut traduire feud par querelle. Cette première saison était donc consacrée à la rivalité entre les actrices Joan Crawford et Bette Davis sur le tournage de Qu’est-il arrivé à Baby Jane?en 1962. La deuxième, prévue pour 2018, suivra Charles et Diana.

Autre nominée, Veep, dont la saison 6 sera sur Be tv en octobre. Le retour de Gilmore Girls (Netflix), dix ans après la dernière saison, a fait le bonheur des fans. Pas assez pour obtenir un trophée TCA Awards. On retient aussi The Crown, récompensée au Golden Globes en janvier 2017. Le série Netlfix sur la vie de la reine Elisabeth II a défrayé la chronique lors de sa sortie et nul doute que la saison 2 fera encore parler d’elle.

Ne reste plus qu’à trouver le temps de regarder tout ça…

Sur le même sujet
Plus d'actualité