Vendredi tout est promis

Toujours soutenu par TF1, Arthur est de retour avec la Dream Company, où il réalise les rêves de ses téléspectateurs.

dreamcompany_tf1

Arthur n’est plus le maître des audiences. Bien sûr, son Vendredi tout est permis cartonne, mais il s’agit d’une deuxième partie de soirée, et ses émissions avec Messmer sont toujours attendues. Mais désormais l’animateur rencontre aussi des déconvenues. Outre L’hebdo Show et Cinq à Sept avec Arthur (déprogrammés faute d’audiences satisfaisantes) son précédent bébé, Diversion, une émission de magie diffusée en 2017, n’a pas rencontré le succès espéré et a de plus suscité une vive polémique – Arthur étant accusé de reproduire des tours de passe-passe récupérés sur le net.

Malgré tout, il conserve la confiance de TF1 qui lui offre à nouveau les clés du prime de fin de semaine. Une prise de risque toute relative à la lecture du concept de la Dream Company: ”Aux quatre coins de la France, sept personnalités vont devoir réaliser les rêves des téléspectateurs inscrits secrètement par leurs proches.” Une émission feel good pour laquelle l’animateur s’est entouré de Claudia Tagbo, Marc-Emmanuel (disparu des écrans depuis l’arrêt de Tous ensemble en juin 2015), Jarry, Chris Marques (Danse avec les stars), Issa Doumbia (Nos chers voisins), Valérie Damidot et Bruno Guillon. Aucun d’entre eux ne connaît à l’avance la destination où il sera envoyé ni le défi qu’il devra réaliser. Qu’il s’agisse d’une rencontre avec une star, de l’organisation d’un voyage de rêve ou d’un anniversaire surprise, ils devront utiliser toute leur imagination (et les ressources de TF1) pour y parvenir. Et, parce qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, d’autres “stars” labellisées TF1 leur donneront un petit coup de main: M Pokora, Sandrine Quétier, Zazie… De quoi assurer un nouveau règne au roi Arthur?

Plus d'actualité