“C’est un gros kif”

Alix Poisson est au casting de Quadras, sympathique série d’été, dont La Une diffuse ce soir le cinquième épisode.

quadras4_rtbf

Quadras, c’est une fête de mariage qui explose en plein vol, faisant ressortir petits secrets et grands mensonges. Face à un Francois-Xavier Demaison efficace, Alix Poisson irradie la noce.

Les comédies autour des fêtes de mariage qui se délitent, c’est une valeur sûre?

ALIX POISSON – Les mariages constituent un vivier inépuisable pour le cinéma ou la télé car, en réunissant les amis et la famille, ils cristallisent les rapports humains. Chacun tient un rang social et se forge une carapace. Le ressort comique consiste à faire péter cette carapace. En plus, si chaque personnage peut être une figure de comédie, ils ont également tous du mal à se situer dans ce grand cirque et cela offre un ton mélancolique.

Parents mode d’emploi, Disparue… Vous voyagez facilement entre rôles dramatiques et rôles comiques.

A.P. – Je n’ai pas de plan de carrière particulier, mais je veux préserver ma liberté de faire les deux. J’apprécie la plongée en soi que proposent les rôles dramatiques, tel que celui que j’avais dans la série Disparue. Mais cette spéléologie intime me passionne autant que l’exploration des codes et du rythme de la comédie.

Aux États-Unis, les séries rattrapent doucement le cinéma. Peut-on imaginer cela en France?

A.P. – L’exigence devrait être la même. La télé est un terrain de jeu extraordinaire car on peut raconter en plusieurs épisodes une histoire qu’un film devra traiter en deux heures. L’audace des chaînes sera toujours récompensée, le spectateur est conscient de ce qui est bien écrit et de ce qui sort des sentiers battus. Je suis reconnaissante envers celles qui osent, c’est un énorme kif pour les acteurs et les réalisateurs.

Sur le même sujet
Plus d'actualité