Sans Ronaldo, mais avec Lukaku

lukaku4_belgaimage-124177436

Après la Supercoupe nationale qui a vu Anderlecht triompher face à Zulte Waregem, le mois dernier, c’est cette fois son équivalent européen, 42e du nom, qui sonne la reprise des hostilités, au niveau continental cette fois, en opposant le vainqueur de la Ligue des Champions, le Real Madrid, à celui de la Ligue Europa, Manchester United. Un grand cru, inédit même, entre les tenants du titre espagnols et des Mancuniens plus inspirés hors de leurs frontières que dans leur championnat, où ils n’ont plus figuré dans le trio de tête depuis quatre ans. Une éternité, qu’envisagent de faire oublier les Reds, ambitieux à l’aube de cette saison, notamment en ayant acquis Romelu Lukaku (photo), pour 85 millions d’euros, soit le 7e transfert le plus cher de l’histoire. Le néo-coéquipier de Marouane Fellaini, un autre Diable Rouge venu comme lui d’Everton, entend combler les départs d’Ibrahimovic et de Rooney.

En face, Cristiano Ronaldo sera le grand absent du jour, la star ayant encore besoin de repos après sa participation à la Coupe des Confédérations, en juin. Dans l’immédiat, le joueur de 32 ans ne défiera donc pas José Mourinho, coach dans l’autre camp, pour un “match dans le match” attendu. Les deux Portugais sont en effet en conflit ouvert, leur principal point commun n’étant plus que d’être mêlés à des affaires de… fraude fiscale: 14 millions pour le premier, 3 pour le second. Le stade macédonien de Skopje, d’à peine 36.000 places, nous dira si le Real parvient à enlever un quatrième titre et à revenir à une marche de Barcelone et de Milan. Ou si Manchester récidive, vingt-six ans après son seul sacre, après deux finales étonnamment perdues, en 1999 face à la Lazio de Rome, et en 2008 contre le Zenith St-Petersbourg.

Plus d'actualité