Drame au théâtre antique

choregies_f5

Aïda fut créée en 1871, deux ans après les Chorégies d’Orange. La représentation du drame de Verdi s’annonçait donc comme le point d’orgue idéal à cette édition du festival lyrique. Des grands airs, une mise en scène classique, un lieu exceptionnel. Et, surtout, dans le rôle-titre, Sondra Radvanovsky, l’une des plus grandes sopranos verdiennes actuelles. Une voix exceptionnelle, une femme magnifique. Patatras. Ce 17 juillet, la diva déclare forfait, pour cause d’”extrême fatigue physique”. C’est Elena O’Connor, chanteuse américaine réputée puissante, peu connue de notre côté de l’Atlantique, qui relève le gant. Espérons que cet opéra tragique se transforme en Marche triomphale!

Plus d'actualité