L’amer de toutes les bombes

hiroshima2_arte

Il y a 72 ans, le globe était terrassé par Hiroshima et le surnom abject de sa bombe, alias “Little Boy”. Un désastre humain qui, même après autant de temps, pue encore la mort violente et vaine. Alors que les Japonais savaient qu’ils avaient perdu la guerre et étaient sans doute prêts à capituler. Oui mais l’Amérique voulait tester son arme la plus redoutable. Pour voir à quoi ça ressemblait. Une enquête, aujourd’hui, réveille les enjeux de cette terrifiante apocalypse. Puis s’intéresse aux procès de Nuremberg et de Tokyo, le temps d’une soirée Thema qui place définitivement l’hypocrisie et la honte au cœur de la réflexion.

Sur le même sujet
Plus d'actualité