TPMP condamné à 3 millions d’euros d’amende pour le canular homophobe

Suite à la décision du CSA français, l'émission d'Hanouna écope d'une amende record mais échappe à la suspension.

belgaimage-104931597-full

Souvenez vous: en mai, lors d’un direct de Touche pas à mon poste, Cyril Hanouna piégeait un jeune homosexuel. Un canular qui rendait hilare l’animateur, jamais à l’abri d’un dérapage, et sa bande de chroniqueurs mais qui choquait téléspectateurs et associations diverses. Dès le lendemain, le CSA était assailli de plaintes, 47,000 au dernier recensement.

Un déferlement de réactions négatives qui n’est pas une nouveauté: depuis 2015, l’émission a fait l’objet de nombreuses plaintes, 16 dossiers ont été ouverts, 3 mises en garde et 2 mises en demeure ont été envoyées. Plus récemment, en juin, suite à deux séquences diffusées en novembre et décembre, le CSA français avait infligé une punition à Touche pas à mon poste : 3 semaines d’antenne sans aucune coupure publicitaire.

Un contexte qui explique en partie l’importance de la sanction annoncée aujourd’hui : C8 – diffuseur de l’émission – est condamnée à payer une amende de 3 millions d’euros. Une décision qui va à l’encontre de ce que préconisait le rapporteur public qui envisageait une suspension pure et simple de Touche pas à mon poste pendant une semaine.

C8 a d’ores et déjà annoncé son intention d’intenter un recours tandis que sur Twitter, Cyril Hanouna commentait : « Le truc le plus important à retenir c’est que nous serons à l’antenne le 1er septembre pour une nouvelle saison de ouf.» Certains ne semblent pas avoir compris le message…

Sur le même sujet
Plus d'actualité