Robert Smith prend l’air

cure3_arte

Les Vieilles Charrues: à priori, ce n’est ni le nom ni l’endroit pour s’immerger dans les ténèbres lancinantes de Robert Smith et les siens. Et pourtant… Il y a tout juste cinq ans, The Cure donnait là un concert électrisant qui rappelait à quel point la new wave n’aurait jamais été la même sans les plaintes baroques et éthérées d’un groupe qui n’est jamais vraiment redescendu sur Terre. De Lovesong à Just Like Heaven, en passant par One Hundred Years, la formation britannique s’amusait, comme d’habitude, à proposer un concert unique – les mêmes titres à chaque date, très peu pour elle. Un grand moment d’extase, à l’heure où les fans s’impatientent plus que jamais face au rêve d’un nouvel album…

Plus d'actualité