Trois petits tours et puis s’en va

La saga culte mêlant Louis de Funès et Jean Marais aurait dû connaître un quatrième épisode. Mais…  

fantomas1_f4

Malgré les apparences, la trilogie des Fantômas n’arrive, avec vingt diffusions, qu’en … 89e place des films les plus montrés de l’histoire de la télé française. Mais voilà, bien que quinquagénaire – ce troisième opus date de 1967 -, la saga d’André Hunebelle franchit le temps, prête à être (re)découverte, grâce à l’indémodable présence de de Funès, au parfum atypique régnant dans ces films qui furent chacun trois des plus gros succès en salle l’année de leur sortie, avec plus de douze millions d’entrées au total, et même soixante (!) en Russie. Raison pour laquelle un Fantômas à Moscou aurait dû suivre, dans lequel la véritable identité du “Maître du crime” devait être dévoilée. Mais l’âge avancé du réalisateur, par ailleurs occupé par la première série des OSS 117, les relations conflictuelles entre de Funès et Jean Marais, ainsi que leurs exigences financières eurent raison de ces aventures, laissant, à tout jamais, la Rolls de Fantômas disparaître sur une improbable route écossaise, se situant en fait en… Gironde!  

Sur le même sujet
Plus d'actualité