Au revoir les amies

Rizzoli & Isles font leurs adieux au petit écran au terme d’une sympathique septième saison.

rizzoli1_prod

Il est de ces séries policières que le grand public n’oubliera jamais: Les experts, Mentalist ou Cold Case, par exemple, ont marqué leur temps avant de faire leurs adieux dans la quasi-indifférence, suite à des fortes chutes d’audience. Rizzoli & Isles ne fait pas partie de ces fictions-là. Beaucoup moins populaire – et pour cause, elle est diffusée sur une chaîne câblée, aux USA -, la série aura eu une sortie honorable. Les fans américains étaient très nombreux à assister à la dernière enquête de Jane Rizzoli (Angie Harmon) et Maura Isles (Sasha Alexander), en septembre dernier. Ce sont ces adieux en 13 épisodes que propose La Une. La saison reprend là où elle avait laissé les spectateurs, après une fusillade. Le temps de ramasser les pots cassés et le duo est reparti pour de nouvelles enquêtes. Mais qui dit point final dit forcément rebondissements fondamentaux pour les héros. Après sept ans de bons et loyaux services, les deux amies se posent des questions par rapport à leur avenir. Et, contrairement à beaucoup trop de personnages féminins, il n’est pas lié à des aspirations amoureuses…

Loin de se revendiquer féministe militante, Rizzoli & Isles se démarque d’autres fictions policières en s’intéressant à un duo de femmes. Une particularité à garder en tête, lors du dernier épisode de la série. Il est d’abord question de deux amies: “Je pense que la chose la plus importante pour moi, c’était de montrer que, peu importe ce qui se passe dans la vie de ces deux personnages, elles continueront d’être les meilleures amies, pour toujours. Cette relation sera inchangée, quelles que soient les circonstances. Voilà le message qu’on a voulu faire passer”, avait d’ailleurs confié Jan Nash, showrunner du programme à TV Guide. Tout est dit…

Plus d'actualité