Jouons au Time’s Up !

Time’s Up, le jeu de société préféré des familles et des potes, déboule sur les petits écrans. Bien joué!

timesup2_rtbf

À se demander comment ça n’avait pas été fait plus tôt! Parce que s’il y a un concept qui se prête à une adaptation télé, c’est bien Time’s Up ! Sa mécanique imparable, mêle improvisation, déduction, mémoire et mime, dans un esprit convivial et rigolo… Une bombe. Et, ce qui ne gâche rien, une sucess story belge, une belle histoire de passionnés qui ont osé se lancer et croire en leurs rêves.

À l’origine, Time’s Up est un jeu américain, pourtant. Mais le carton européen et mondial est arrivé par le flair de deux geeks, Cédric Caumont et Thomas Provoost, qui l’ont découvert par hasard à un salon de jeu et l’ont édité. En 2004, lorsqu’ils ont créé leur société Repos Production, on les a pris pour des fous. Aujourd’hui, Time’s Up s’est vendu plus de 4 millions d’exemplaires dans le monde. Et surtout, ce jeu d’ambiance, pour tous les âges et pour tous les groupes, a guéri les traumatisés du Monopoly. On a redécouvert le plaisir de jouer ! Quant à Repos Production, la société emploie désormais une dizaine de personnes chez nous et a publié les excellents 7 Wonders ou Concept. Autant dire que la version télé, on l’attendait! La voici sur Ouftivi, après diffusion en France sur Teletoon+. Quasi rien n’a changé par rapport à notre salon. Ici, des équipes d’enfants s’affrontent, sous le patronage d’une célébrité (Amir, Priscilla, Luce, Anaïs Delva…). Ils doivent faire deviner des mots (objets, personnalités historiques, métiers…) à leurs partenaires. Jubilatoire (tout particulièrement la manche mimée). Au micro, Issa Doumbia, le coloc de Nos chers voisins, chroniqueur de Touche pas à mon poste et Vendredi tout est permis, lie la sauce, ajoute du fun et est adoré du jeune public. Verdict: oui, ça fonctionne, et bien. Et surtout, ça donne envie à toute la famille de ressortir le sac jaune et le sablier, pour les soirées d’été!

Sur le même sujet
Plus d'actualité