It’s a cat’s world

Avant de devenir l’empereur du web, le chat a envahi le monde avec ses 36 cousins, comme le raconte L’odyssée des félins.

felins1_f5

Vous ne regarderez plus votre petit compagnon de la même manière après ça. Difficile en effet d’imaginer que l’être hautain qui vous plante délibérément ses griffes dans les cuisses est le produit d’une spectaculaire évolution qui a mené sa famille de l’Asie du Sud-Est à la conquête du globe. Aujourd’hui disponibles en 37 espèces, les félins ont dompté les éléments pour s’installer jusqu’aux confins de la Sibérie, où le célèbre tigre, le plus gros d’entre tous, promène élégamment ses 300 kilos malgré un mercure bloqué sous moins 40°. Loin de là, ses cousins, petits ou gros, sont eux aussi parvenus à apprivoiser leur milieu. Tous partagent des caractéristiques qui en font des prédateurs ultimes. 

Ouïe surdéveloppée, moustache ultrasensible pour détecter les mouvements, vision nocturne six fois supérieure à la nôtre ou colonne vertébrale rotative à 180° sont les superpouvoirs qui les ont placés très haut dans la chaîne alimentaire. Mais, du caracal d’Afrique à la panthère nébuleuse, chaque animal a trouvé ses propres parades pour survivre, sa griffe. Le voyage de ce soir oscille donc entre informations générales et “cas pratiques” centrés sur un des membres de la grande famille des chats. L’odyssée féline de la BBC – qui démontre une fois encore son expertise du documentaire animalier – parsemée de rencontres et d’expériences trouve un rythme à la fois ludique et didactique. On suit sans mal les aventures du sympathique présentateur, Patrick Aryee, malgré la jalousie de le voir approcher d’aussi près ces fascinants matous.

Sur le même sujet
Plus d'actualité