Une famille en or

Une belle tranche de vie drôle, tendre et émouvante racontée en cinq journées décisives.

premier_jour2_f2

“Cette famille, c’est la vôtre”, disait le slogan sur l’affiche du film. Et en effet, comment ne pas se reconnaître dans un des personnages de cette belle chronique familiale? Robert, Marie-Jeanne et leurs enfants Albert, Raphaël et Fleur, c’est un peu nous, au fil de leurs joies et de leurs peines, de leurs amours, de leurs conflits. En douze années concentrées sur cinq journées importantes, Rémi Bezançon a développé un récit de la vie ordinaire pour le transformer en film extraordinaire où le rire alterne avec la tendresse, avant que l’émotion ne vienne régulièrement nous serrer le cœur sans crier gare.

Jacques Gamblin, qui joue le rôle du père, confirmait ce sentiment: “Ce qui est étonnant, quand on dit que cette famille c’est la vôtre, c’est qu’on y perçoit un côté de “famille moyenne” , de “classe moyenne”. Tout a l’air moyen dans ce film, sauf que justement, quand on y raconte des choses qui ont l’air de trois fois rien, c’est bouleversant”.

Pour le réalisateur, l’idée était de démontrer que “la vie familiale constitue à la fois ce qui nous modèle et ce dont on s’affranchit”. À l’image de notre compatriote Déborah François, parfaite en petite sœur qui passe peu à peu à l’âge adulte: “Je voulais que mon personnage soit le plus complet possible et qu’il me ressemble, car le rôle était écrit d’une telle manière qu’il m’a fait revivre plein de moments de mon adolescence”.

D’une belle richesse visuelle et doté d’une B.O. épatante, le film marquait aussi les débuts au cinéma de Pio Marmaï, dont Bezançon disait à l’époque: “C’est une vraie découverte, je suis vraiment très content d’avoir participé à ça car je crois vraiment en ce mec-là”. Un beau bout de chemin plus tard, l’acteur se retrouve à l’affiche du dernier long métrage de Cédric Klapisch – Ce qui nous lie – qui raconte une… histoire de famille. Et on aime cette famille du 7e art quand elle nous offre d’aussi beaux moments de cinéma.

Sur le même sujet
Plus d'actualité