25/9/75 – 30/6/17

Ce soir Thalassa fait ses adieux à son créateur, avec une émission spéciale, Georges Pernoud, une vie d’aventure.

thalassa3_f3

Quarante et un ans. Georges Pernoud a été l’âme et le moteur de Thalassa pendant quarante et un ans. Du lancement, le 25 septembre 1975, à ce 30 juin 2017. À l’époque, Giscard était jeune président, le PC un parti politique, on avait des téléphones à cadran et des messieurs aux cravates larges fumaient comme des volcans sur les plateaux de télé. L’éclatement de l’ORTF, fin 74, a donné naissance, entre autres, à la chaîne France Régions 3, où un petit jeune de 29 ans propose à la direction un magazine consacré à la mer. Deux jours plus tard, on lui dit oui. Aujourd’hui, quand les patrons de télé prennent des décisions aussi rapides, c’est plus souvent pour supprimer des émissions que pour en créer… Présenté d’abord en voix off, Thalassa plaît, convainc, fidélise et se balade sur toutes les eaux du monde, de port en port et d’aventure en aventure.

Pour Georges Pernoud, l’aventure se termine ce soir. Il était devenu un vieux meuble de la chaîne, une sorte de lit bateau inamovible. On l’avait presque oublié dans sa case du vendredi, jusqu’à ce que la direction de France Télévisions, décidée à rajeunir son audience – et donc ses visages -, entame son vide-grenier. Thalassa échappe en 2016 au nettoyage par le vide. Le magazine, hebdomadaire depuis la nuit des temps, devient “mensuel” et programmé presque au hasard. À presque 70 ans, Pernoud ne se fait pas d’illusions et choisit de quitter le navire avant qu’il ne coule définitivement. Le C4 ne passera pas par lui. Il a même encore des projets télé paraît-il. Son émission, elle, reviendra à la rentrée, sous une autre forme. Quelle que soit cette nouvelle formule – et quels que soient les défauts de l’ancienne -, l’émission de ce soir vaut le coup d’œil. Quelques minutes de pureté dans un monde de brutes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité