Super Marioland 2017

Malgré le succès moyen de la première édition de Ninja Warrior, TF1 remet le couvert. On avoue qu’on s’en réjouit...

ninjawarriorsaison2-4

Pour tout enfant de la télé, en été plane toujours un peu le souvenir d’Intervilles, des sauts dans les piscines commentés par Simone Garnier, Guy Lux et Léon Zitrone… Alors oui, ce Parcours des héros nous met l’esprit – et les neurones, d’accord – en vacances. On le regarde d’autant plus captivés que, si l’on doit résumer, il s’agit en fait d’un jeu de plateformes en live. Ce concept nous vient du Japon, évidemment, et il y cartonne depuis 1997. Il a également été adapté dans de nombreux pays, États-Unis et Angleterre en tête.

Le principe de l’émission est simple (qui a dit ”débile”?), il s’agit de transformer des candidats, de vrais humains, de sacrés sportifs, en avatars de Mario, sans la salopette et la moustache. Ils s’affrontent à qui gravira le mieux et le plus vite un parcours monstrueux à étages. Cette saison a été annoncée comme ”pire” que la précédente. La difficulté a été revue à la hausse et les pièges changeront d’épisode en épisode. Ce soir, 50 concurrents affrontent les 5 obstacles de la qualification. Ils seront 15 en demi-finale, 6 en finale. À leurs côtés, outre les commentateurs Denis Brogniart, Sandrine Quétier et Christophe Beaugrand, des guest stars vont mouiller le maillot: Baptiste Giacobini, Miss France 2017, Benoît et Jesta, les amants surprises de Koh Lanta l’île au trésor, Sébastien aventurier de Koh Lanta 2017 et le nageur Frédéric Bousquet. TF1 voulait un vrai divertissement familial aux valeurs d’endurance et de dépassement de soi. Cette course d’hommes hamsters fait le job. On aurait presque envie de faire un parcours santé demain, tiens!

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité