Bien dans l’Ardèche

Cap sur l’une des régions les plus sauvages de France.

echappeesbelles-ardeche

S’il fallait établir un classement des plus belles échappées de la saison, l’Ardèche serait sûrement bien placée au palmarès. Coincé entre le Massif central et la vallée du Rhône, le département offre un éventail de paysages et d’activités outdoor exceptionnel. Bien sûr, on pense directement à ses spectaculaires gorges au tracé escarpé, résultat de millions d’années d’érosion. Abreuvée à la fois par le Rhône, en majeure partie, et par la Loire, l’Ardèche dispose d’un réseau aquatique propice à toutes les activités du genre qui a fait sa renommée et sa fierté. L’été venu, ses paisibles méandres voient débarquer des milliers d’envahisseurs, leurs palmes, leurs pagaies et les kilos de déchets qu’ils laissent dans leur sillage. L’an dernier, exercice touristique pourtant particulier pour les raisons que vous connaissez, le secteur Horeca ardéchois a enregistré pas moins de 16,2 millions de nuitées d’avril à octobre. Un fameux coup de boost pour l’économie locale mais une menace indéniable pour la nature, moteur de la belle région. Avec 5 ?529 hectares de forêts, c’est près d’un tiers du département qui est couvert par les bois et qu’il faut aussi protéger de l’afflux des randonneurs.

L’autre atout de l’Ardèche, c’est sa qualité de vie. Loin des grands centres-villes, on prend le temps de trouver son rythme. Libérées de la frénésie urbaine, les collectivités s’organisent pour retrouver le plaisir d’une vie commune saine et orientée vers le progrès social plus que strictement économique. La région devient d’ailleurs un point de départ pour certains anciens citadins qui viennent y recommencer une nouvelle vie avec de nouvelles priorités et sur un autre tempo.

Sur le même sujet
Plus d'actualité