Séries : le retour d’anciennes gloires

Lassée des remakes et autres reboots, la télévision américaine a trouvé son nouveau dada : les revivals ! Les retours des sitcoms Roseanne et Will & Grace sont d'ores et déjà programmés pour la saison 2017/2018.

belgaimage-85885949

Les chaînes américaines sont-elles en mal d’idées ? Désormais, chaque nouvelle saison est accompagnée par le retour d’une série autrefois culte. Mais le succès est rarement au rendez-vous. Et l’échec de la nouvelle saison de Prison Break, lancée en avril dernier sur Fox, n’a pas l’air d’inquiéter les autres networks.

Netflix, le faiseur de tendance

Les revivals ne datent pas de Netflix, mais le service de streaming a sans doute contribué à populariser le concept. Bref rappel des faits : Fox décide de ne pas reconduire Arrested Development pour une saison 4 en 2006. Malgré le succès critique de la sitcom, les péripéties de la famille Bluth ne passionnent plus les téléspectateurs. Netflix, en pleine recherche de projets originaux pour ses abonnés, commande un quatrième volet de la comédie fin 2011. La série sera relancée le 26 mai 2013, trois mois après House of Cards, la première nouveauté du service de VOD. Forte de son succès, la plateforme donnera par la suite le feu vert à d’autres revivals. Confirmé en avril 2015, le retour de La Fête à la maison en avait laissé dubitatif plus d’un. Mais le charme, quelque fois oppressant, de la famille Tanner, a de nouveau opéré après 21 ans d’absence. Gilmore Girls, ancien produit de la chaîne CW, a également brillé lors de son lancement en novembre dernier. Même si Netflix ne communique pas ses audiences, ces nouvelles aventures auraient enregistré le troisième meilleur score de l’année. Une aubaine pour Lorelai et Rory, les héroïnes, disparues neuf ans plus tôt.

Échec et mat

Mais surfer sur la vague du rétro ne paie pas à tous les coups. Cela n’a pas empêché les networks de (re)jouer la carte du revival. Heroes : Reborn a fait plouf tant du côté public que critique. La première de Prison Break n’a attiré que 3,8 millions de téléspectateurs aux États-Unis. 24 : Live Another Day et l’infatigable Jack Bauer n’ont pas vraiment déchaîné les foules. Certaines séries ont tout de même réussi à tirer leur épingle du jeu. Le retour de Dallas a tenu trois saisons avant d’être annulé en 2014. Les enquêtes des agents spéciaux du FBI Fox Mulder et Dana Scully sur des dossiers classés X (X-Files) sont parvenues à intriguer les sériephiles. Pari réussi pour Fox qui a récemment annoncé la mise en chantier d’une 11e saison.

Will & Grace & succès ?

Même s’ils étaient moins adulés que leurs comparses de Friends, Will, Grace & cie ont tout aussi marqué le petit écran. Le casting s’était retrouvé en septembre dernier pour les besoin d’un mini épisode inédit en soutien à la candidature de Hillary Clinton. Cette pastille, largement relayée sur les réseaux sociaux, avait créé un tel buzz que ce retour est tout sauf étonnant. Le come-back de Roseanne est plus surprenant. Porté par Roseanne Barr et John Goodman (The Big Lebowski, Argo), le feuilleton avait fait les beaux jours d’ABC entre 1987 et 1997. Quel futur pour ces comédies ? Malgré leur statut de sitcoms cultes, le succès n’est pas garanti. Une chose est sûre : elles auront la lourde tâche de succéder au retour de Twin Peaks, la « reine » des séries d’après de nombreux spécialistes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité