Un hymne à l’amour

Valse dans le travail du chorégraphe Thierry Thieû Niang au sein d'un service de gériatrie.

unejeunefillede90ans-5

À l’initiale, le projet de Valeria Bruni Tedeschi et Yann Coridian était de réaliser un portrait du chorégraphe Thierry Thieû Niang. Tournage dans un service de gériatrie où l’artiste anime des ateliers pour malades d’Alzheimer. Le premier jour, la magie bouleverse tout. Une patiente, Blanche, 92 ans, tombe amoureuse du danseur. La caméra capte les regards qui se croisent, le visage qui s’illumine, instant de grâce pure. Cette étincelle réveille Blanche. Fallait-il filmer cet émoi, à la fin d’une vie? Oui. Absolument. Parce qu’il nous réveille la puissance du sentiment. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité