Quelle est l’arme la plus fatale ?

Cinéma et télévision ne cessent de s’inspirer mutuellement. Lequel s’en sort le mieux ? Les adaptations parviennent-elles à faire oublier les originaux ?  

Mel Gibson et Danny Glover, duo emblématique des années 80 ©BelgaImage

Les créateurs de L’Arme fatale, remake du célèbre film sorti en 1987, n’ont pris aucun risque: même scénario, mêmes personnages, mais une touche sexy en plus. Pari réussi.

L’original: 1987

À Los Angeles, deux flics que tout oppose sont forcés de faire équipe: Roger Murtaugh (Danny Glover), qui à l’approche de la cinquantaine ne rêve que d’une vie calme et paisible, et Martin Riggs (Mel Gibson), une tête brûlée devenue totalement incontrôlable depuis la mort de sa femme. Le duo va littéralement exploser les scores du box-office, donnant naissance à trois suites (1989, 1992, 1998). Aujourd’hui, la saga est considérée comme l’un des meilleurs buddy movies – un genre où les héros de l’intrigue forment un duo que tout oppose – et qui aura fortement influencé les Bad Boys, Rush Hour, Men In Black et autres Tango & Cash. Outre l’alchimie évidente entre les deux acteurs principaux, le succès de la saga doit également au savant mélange entre sérieux et humour, comme par exemple le gag récurrent voyant Murtaug sans cesse repousser sa retraite.

L’adaptation: 2016

Faire renaître en télévision une telle saga était un défi de taille. Au terme de la première saison – qui s’est achevée en mars aux États-Unis, le pari est plus que réussi. Les scénaristes ont pris le parti de ne pas dénaturer le pitch initial et ont développé, au long de ces dix-huit premiers épisodes, toute l’intrigue du premier film. Mais l’ingrédient le plus important reste le duo d’acteurs choisi pour incarner ce couple infernal. Entre Clayne Crawford (Rectify) et Damon Wayans (Ma famille d’abord), l’alchimie est parfaite. Un mix idéal, essentiel à ce genre de projet, que n’avait pas par exemple réussi une autre adaptation de buddy movie, Rush Hour, qui s’était vu annuler au terme d’une première salve de neuf épisodes décevants. Ce qui ne sera pas le cas de L’Arme fatale, la deuxième saison venant d’être confirmée par Fox.

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité