Terrorisme, raison d’Etat: un documentaire indispensable

Terrorisme, raison d’État est sans doute le documentaire le plus intelligent de la semaine.

terrorismeraisondetat12-ep-2

En deux parties, le documentaire d’Ilan Ziv (Capitalisme) éclaire, explique, analyse l’omniprésence du terrorisme dans nos actualités et nos esprits, thématique qui a même éclipsé le réchauffement climatique dans les débats de la présidentielle française. Pour ce faire, on repart des racines. Du trauma occidental du 11 septembre et de la réaction du gouvernement Bush, la Guerre de la Terreur. Le réalisateur interroge les protagonistes de l’époque: dirigeants politiques, responsables de la sécurité, généraux en place lors des événements, américains, britanniques, israéliens, français. Son but est d’éclairer les conséquences d’une réaction violente, qui a violé les valeurs démocratiques qu’elle prétendait défendre (à commencer par la Convention de Genève) et, par là, tout foutu en l’air. De 400 membres d’al-Qaida en 2011, on est passés à Daesh, aux dizaines de milliers de djihadistes présents sur toute la planète. Le conflit est mondial et permanent. Et chez nous, les partis xénophobes accèdent au pouvoir et leurs idées polluent l’air du temps. “Si les gouvernements se lancent dans la guerre, c’est d’abord parce qu’ils craignent de perdre le pouvoir face à leurs opinions publiques sous le choc”, a expliqué Dominique de Villepin, impressionnant, au réalisateur. Dans Arte Magazine, celui-ci ajoute: “Il faut lutter avec nos valeurs. Le plus grand succès des islamistes radicaux est de nous avoir tirés vers leur langage. Ils sont barbares, nous le sommes, ils torturent, nous torturons”… Des solutions, on n’en aura pas. Le propos du film n’est pas là. Il s’agit, d’abord, de prendre conscience des erreurs gigantesques commises. La suite sera politique. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité