Afrique adieu

Au cœur d’une Afrique qui bascule, Lojkine filme l’odyssée poignante de deux migrants vers la terre d’asile européenne.

73798_fichier_hope3

Ah, la grande aventure, le voyage à deux à travers la beauté sauvage des côtes africaines, l’immensité rêveuse du Sahara, cette sublime Afrique, matrice de l’humanité, lovés dans les bras l’un de l’autre… Le rêve! Sauf que non, rembobinez l’histoire. Leonard et Hope (malgré son beau prénom prometteur) n’ont rien des enfants de la chance. Lui est Camerounais. Il rêve d’un avenir meilleur en Europe. Avec toute la détermination de ceux qui doivent changer de vie. Elle a été contrainte de fuir la terre nigérienne qui l’a vue naître. Avec la volonté calmement désespérée de ceux qui doivent survivre. Et ces deux-là se retrouvent par hasard dans le chaos infernal de la route des migrants. Une route qu’ils croient toute tracée vers la “terre promise”. L’Europe fantasmée. Combien de malheurs sont-ils prêts à payer pour y croire? Car Hope et son protecteur vont rapidement déchanter. Entre l’énergie du départ précipité et la réalité sordide qui les attend, ils franchissent le pas. Bravent les dangers auxquels les soumettent le sable brûlant du désert qui assèche les bouches et fatigue les corps, les passeurs peu scrupuleux, la mafia, les compagnons de fortune esclavagistes et tous les loups jetés à tous vents par la misère.

Film de fiction, Hope ne cache pas le passé de documentariste de son auteur: pour traiter un sujet aussi grave qu’un périple de migrants, Lojkine n’a pas voulu céder au beau mensonge du cinéma. C’est sans afféterie qu’il filme les étendues  arides, la chaleur, la peur. Ses acteurs non professionnels sont tous d’anciens migrants, d’anciens passeurs. La fiction se mêle à la  réalité, et la séduction et le choc opèrent leur travail essentiel au cœur de nos consciences. Beau et grand film tragique, Hope charrie quelques instants d’accalmie, quelques caresses au cœur d’une prairie. Et tout d’un coup, ces amants naufragés deviennent notre rêve possible d’un monde meilleur. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité