Polnareff, Delpech, Ferrer, un trio inédit

Retour sur ces artistes qui ont fait les beaux jours de la chanson française.

polnareffdelpechferrerlaran

Au milieu des années 60, trois hommes s’imposent au même moment auprès du public avec un répertoire très personnel et des styles très différents. Véritable ovni dans le paysage audiovisuel, le jeune Michel Polnareff se démarque des autres avec une voix aiguë et un look vestimentaire particulier, parfois ambigu (avant qu’il n’adopte définitivement la permanente blonde et les lunettes blanches). Michel Delpech, avec son sourire ravageur et son allure romantique, préfère débuter une relation par un flirt (Pour un flirt, 1971) contrairement à son collègue Polnareff qui aimerait simplement faire l’amour (L’amour avec toi, 1966), titre plutôt osé pour l’époque. Nino Ferrer, le dandy italien de bonne famille, est le plus âgé des trois, même s’il peine à l’avouer lors des interviews. Il se fait connaître avec des chansons aux textes fantaisistes comme par exemple Mirza. 

En balayant la tendance yéyé du moment, ces auteurs-compositeurs de talent produiront des dizaines de tubes qui marqueront le monde de la musique. Chacun d’entre eux va vivre un succès fulgurant avant de sombrer dans des périodes beaucoup plus noires, pendant lesquelles ils connaîtront les ruptures, les dépressions et les trahisons. Il est surprenant de mêler trois personnalités de cette envergure (dont deux sont décédées) dans un seul documentaire. Pourtant, le choix de Mireille Dumas et d’Alain Chaufour n’est pas anodin. Ces trois hommes ont quelque chose qui les rassemble et c’est ce que tentent de démontrer les auteurs par le biais d’images d’archives et de témoignages touchants des femmes qui les ont accompagnés. 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité