L’histoire de Patrick Dils portée à la télévision

Yves Rénier adapte au petit écran Je voulais juste rentrer chez moi, le livre de Patrick Dils tiré de sa propre histoire.

feba05fe1815f9d1eaa09b25ea51cdb4

Ils sont peu à pouvoir se vanter d’être, de leur vivant, le sujet d’un Faites entrer l’accusé sans rien avoir à se reprocher. Pourtant, c’est le cas de Patrick Dils, victime d’une erreur judiciaire et protagoniste d’une des affaires les plus emblématiques du XXe siècle. En 1986, ce dernier, alors âgé de 16 ans, est inculpé du meurtre de deux jeunes garçons dont les corps ont été découverts en Moselle le long d’une voie ferrée. Il aura beau clamer son innocence, deux ans plus tard, l’adolescent est accusé et condamné à la prison à perpétuité. 

Pendant quinze ans, la mère et le fils livreront une bataille sans pareille, contre la justice et contre l’opinion publique. Ce n’est qu’en 2002 que le verdict tombe, Patrick Dils est déclaré non coupable et sort de prison en adulte libre. Le réalisateur Yves Rénier (Commissaire Moulin pour les intimes) a eu le courage de porter cette histoire, tellement poignante et rocambolesque, à la télévision. En choisissant l’acteur (et chanteur) belge Thomas Mustin (qu’on a pu apercevoir dans l’excellente série La trêve) pour incarner Patrick Dils, il lui offre un rôle de taille, qui lui ouvrira sans doute bien d’autres portes dans le monde du cinéma. Mathilde Seigner, qui avait déjà collaboré avec Yves Rénier sur Flic tout simplement (beau succès à l’antenne), jouera une mère courage, véritable guerrière prête à tout pour défendre le fruit de ses entrailles contre cette machine infernale. En bonus, Patrick Dils en personne est venu sur le tournage saluer l’équipe, une manière pour lui de donner son aval à ce projet ambitieux.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité