Tentés par le Front

Le 23 avril, ils seront des millions à voter pour le Front National de Marine Le Pen. Pour beaucoup, ça sera la première fois. 

belgaimage-113160110-full

Marine Le Pen se trouve au second tour de l’élection présidentielle. Elle est parvenue à réussir la même performance que son père en 2002. Mais contrairement à son infréquentable paternel, la présidente du Front a réussi le tour de force de faire du parti une machine qui gagne. Désormais, les électeurs frontistes ne se cachent plus comme l’illustre le documentaire de ce soir. Mieux, fort de sa nouvelle image plus moderne, le mouvement bleu marine parvient à attirer des profils qu’on n’imaginait pas grossir ses rangs il y a quelques années à peine.

C’est là que réside toute la force et l’intelligence de La tentation FN: faire témoigner sans jugement ceux qui pensent sérieusement à voter pour la populiste blonde. Les profils ont été soigneusement choisis pour intriguer et faire comprendre. Des immigrés, des anciens de l’extrême gauche, un médecin, des universitaires, un couple gay…  Des citoyens qu’on n’imagine pas à priori voter pour le Front National mais qui sont symptomatiques du pouvoir d’attraction que le parti opère. Rejet du système, fatigue des affaires (sic), sentiment d’une “France historique” qui se délite, la candidature de Marine Le Pen profite d’un terreau qui lui est ultra-favorable depuis quelques années en plus des récents déboires de François Fillon, son principal adversaire sur la droite de l’échiquier politique. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité