Tampon, notre ennemi intime

Enfin une émission qui “en” parle. Tampons, notre ennemi intime aborde un sujet de santé publique, bizarrement toujours tabou.  

tamponnotreennemiintime-3

Non, ce n’est pas sale. Et non, le sang menstruel n’est pas bleu comme sur les publicités. Ce soir, on va donc parler de règles à la télé, alléluia. Pas fun mais indispensable, interpellant et accablant. Car voici sous la loupe un petit fil enrobé de viscose qui déchaîne les passions. À son crédit, il est temps de rappeler combien ce fameux Tampax, lancé en 1951 en France, a œuvré pour la libération des femmes. Combien, oui, c’est un produit d’hygiène courante et combien l’on attend cette abrogation promise de la ”Taxe Tampon” qui le dote d’un surcoût de 21 % de TVA. Seulement voilà… Cette enquête du Monde en face met au jour de drôles de pratiques.

L’objet est d’utilité publique, indispensable, demandez aux nageuses, mais d’où nous vient ce discours? Des industriels. Et cette doxa leur permet d’occulter le nœud du problème. Qui connaît la composition de ces protections hygiéniques, pourtant insérées au plus intime du corps des filles? Le reportage d’Audrey Gloaguen ouvrira, on l’espère, les yeux du grand public sur un vrai souci de santé (et d’écologie): les saloperies que contiennent ces bidules. Un cortège de pesticides, de dioxine, bref de polluants parfois cancérigènes. Or, on le sait, le vagin et ses muqueuses sont des zones particulièrement perméables de l’organisme… Vous la voyez venir, la catastrophe, pour toutes celles qui y ont recours 24 heures sur 24, plusieurs jours par mois? Avez-vous, aussi, entendu parler de ce fameux ”choc toxique”, qui est en augmentation constante depuis les années 2000? Entre révolte et consternation, on file au magasin bio s’acheter cette fameuse coupe menstruelle…

Sur le même sujet
Plus d'actualité