Une appli pour les radios belges

MaRadio.be devient Radioplayer.be et lance une application mobile regroupant (presque) toutes les radios belges francophones.

Radioplayer.be lance son application © Radioplayer.be

Saviez-vous que 83% des Belges francophones écoutent la radio chaque semaine et qu’ils y consacrent environ trois heures et 46 minutes tous les jours ? C’est ce que montrent les derniers chiffres du Centre d’Information sur les Médias. Malgré une société obnubilée par l’image, la radio ne se laisse donc pas démonter. Mais ce média évolue. Presque la moitié de cette écoute se fait dorénavant via le numérique. C’est suite à ce constat que MaRadio.be voit le jour, d’abord dans les esprits de Eric Adelbrecht (président du conseil d’administration) et Francis Goffin (administrateur délégué) en 2011, et puis officiellement en 2014. Cette SCRL naît d’abord sous la forme d’un web player uniquement. Elle change aujourd’hui de nom (Radioplayer.be) et est disponible en tant qu’application mobile.

Made in UK

Le modèle de lecteur unique pour radios publiques et privées n’est pas neuf. Il vient du Royaume Uni où Michael Hill crée en 2010 UK Radioplayer qui rassemble la BBC et les radios privées. Ce système est désormais présent dans plusieurs pays comme l’Irlande, la Norvège, l’Allemagne, l’Autriche et le Canada qui forment le réseau international Radioplayer (et qui donne son nouveau nom à MaRadio.be). Aujourd’hui le radioplayeur belge regroupe plus de 10 000 contenus audio (en direct et à la demande). L’application permet à l’utilisateur de regrouper ses radios préférées sous un onglet favoris et de programmer un réveil radio. Quand à la publicité, typique sur ce genre d’application, chaque partenaire est libre d’installer un préroll (publicité diffusée avant la lecture). La société Radioplayer.be n’effectue elle « aucune activité commerciale dans le chef de l’association ». Des discussions avec les radios néerlandophones sont en cours pour les insérer à l’appli. Un modèle bilingue est en tout cas possible et est déjà en place au Canada (anglais et français).

Sur le même sujet
Plus d'actualité