Les années de plomb, une tragédie italienne

L’Italie tourmentée

3ae9c7c01e0cf8c956a6a73c1dd44dae

Si les années 70 sont, dans la mémoire collective, synonyme de pacifisme, elles correspondent à l’une des périodes les plus sombres de l’histoire italienne: les années de plomb. De 1969 et l’attentat de la piazza Fontana (Milan) à la fin des années 80, le pays a connu une longue série d’actes de violence. Certains revendiqués par des groupes d’extrême gauche (les Brigades Rouges en tête), d’autres d’extrême droite, d’autres encore du néofascisme. De nombreux spécialistes estiment que cette instabilité a été encouragée par les services secrets italiens et les puissances étrangères occidentales (les USA en tête) pour maintenir le déséquilibre en Italie. Une “stratégie de la tension” qui avait ses avantages…

Sur le même sujet
Plus d'actualité