Un conte ordinaire

jhabitais

Original et intrigant, le titre est tiré d’une phrase du récit autobiographique Spoutnik de Jean-Marie Piemme, dont la pièce est adaptée. Sur une musique jouée en direct, Philippe Jeusette, qui incarne l’auteur, effectue la transmission mémorielle d’une enfance bercée par le paysage gris des usines sidérurgiques du bassin liégeois. Les faits sont racontés avec une ironie délicieuse qui souligne la distanciation du narrateur sur une époque révolue. Les souvenirs de l’enfance à l’âge adulte se bousculent, tantôt rudes, tantôt savoureux. Tel un satellite, le spectateur est envoyé dans un univers décalé, en gravitant subtilement autour d’une dimension humaine aussi belle que paradoxale.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité