Le courage de la vérité (qu’il disait)

L’émission de Nicolas Poincaré revient sur la bombe médiatique qui a transformé les présidentielles 2017.

complementenquete_belga

C’est le must-see de la soirée, même pour les plus écœurés du Penelope Gate. En prolongement de L’émission politique de David Pujadas et Léa Salamé, le magazine analyse et décrypte l’affaire de l’année. Celle qui a bouleversé la donne des élections 2017, brisé la droite, quoi qu’elle en dise, et transformé une campagne en feuilletons, dont les épisodes sont autant d’étapes du chemin de croix de l’ex-Premier ministre… et de rechutes de la gastro citoyenne des électeurs.

De l’autre côté de la frontière, nous suivons avec passion cette sombre histoire d’avidité et de cupidité poussée jusqu’au moindre détail, cette amoralité de la bourgeoisie catho bien-pensante qui éclate au grand jour, chaque jour. Nous avons, nous aussi, accès aux révélations successives et aux peu convaincantes dénégations du candidat. La préférée étant l’acharnement médiatique, le complot, la presse gaucho tentant de torpiller les chances d’un homme de tradition, à coups de révélations tombées à point nommé. C’est vrai que le timing du Canard enchaîné est parfait. Est-ce que cela ôte pour autant du poids aux infos et à l’enquête judiciaire? Et surtout… Est-ce une chasse aux élus ou un retour aux fondamentaux de la démocratie, à savoir l’exercice de son rôle par le quatrième et contre-pouvoir, de façon impartiale? On se réjouit d’avoir l’éclairage de la rédaction de France 2 dans cette émission connue pour aller au fond des choses, en toute indépendance, quitte à déplaire (on se rappelle l’affaire Bolloré). Ce n’est pas encore aujourd’hui que l’on décrochera des sagas politiques hexagonales…

Sur le même sujet
Plus d'actualité