Les secours sont en route

Le 112, c’est pour les pompiers et les secours. Premier enseignement essentiel de la nouvelle série de docu-réalité de RTL!

58324_normal

Filmer au quotidien les centres d’appels de chez nous, c’est risquer de refaire Allô Police, mémorable épisode de Strip-tease. Ouf, l’écueil est évité, on n’ira pas, une fois de plus, alimenter les bêtisiers internationaux de spécimens belges. Dans Appels d’urgence, on ne verra pas les accidentés ni les victimes. Le sujet, les héros, ce sont les répondants. Ces gens au bout du fil en permanence, à l’écoute dans toutes les situations de la vie. On découvre leur rôle essentiel: décrypter les informations éparses transmises par des personnes en détresse médicale, rassurer, conseiller, calmer, aiguiller les petites et grandes affaires, les suicides, les accouchements, les incendies, les agressions comme les conflits de voisinage en passant par la découverte de vaches assoiffées dans les prés.

Le premier volet, tourné à Liège, nous montre le travail de ces voix de l’ombre, qui ne se contentent pas de noter des coordonnées mais sont de véritables helpdesks, des coachs comme des éponges émotionnelles, au calme impressionnant en toute situation. Des gens qui mangent des M&M’s et se soutiennent. Des pros, sensibles aussi, qui tiennent, jour et nuit après jour et nuit… Au fil du documentaire, on se fait prendre par l’intensité dramatique, réelle, mise en valeur par un montage dynamique. On ne perd pas une minute, au point, parfois, de se sentir aussi dépassé, stressé que les répondants eux-mêmes. On l’avoue, au bout des 40 minutes, il est temps que ça s’arrête… Mais ça ne nous empêchera pas de regarder l’épisode 2! Et d’éteindre la télé avec l’envie de dire, comme cette dame au bout du fil “Merci madame” à ces voix qui sauvent.

Sur le même sujet
Plus d'actualité