Risk en grandeur nature

”Nous devons apprendre à regarder le monde et à en comprendre les métamorphoses” nous exhorte Dominique de Villepin, l’invité de ce soir. Regardons donc vers l’Est pour comprendre l’empire Poutine.

avenue_europe_fr3

Entre les élections américaines, la crise syrienne, les démonstrations de force dans les anciennes Républiques socialistes soviétiques et les campagnes de désinformation sur le web orchestrées par la Russie, l’on n’a jamais ressenti autant de tension Est-Ouest depuis la chute du Mur. D’autant plus qu’il ne s’agit plus ”simplement” de regards de chats de faïence au conseil de sécurité… La menace fantôme est palpable, sur le terrain. Et elle grandit.

Trois reportages nous en dévoilent différentes facettes. À première vue, on les pense alarmistes. Ils montrent, en fait, une réalité trop éclipsée des médias grand public. Tout d’abord, on file en Lituanie. Depuis l’arrivée des Russes en Ukraine en 2014, les Lituaniens craignent que leur tour arrive. Alors ils se préparent. Organisent des milices privées, rétablissent le service militaire et même distribuent des petits livrets de défense passive à la population… Exagéré? Pas tant que ça, car l’on ira voir Kaliningrad, enclave russe voisine, surmilitarisée et farouchement pro-Poutine. Bigre… Autre pays sous pression depuis 2014, la Pologne, objet du deuxième reportage. Ici, la crainte est telle que le président a demandé la protection d’Obama. Et que les G.I. sont là! Enfin, passons de l’autre côté du nouveau rideau de fer, direction Saint-Pétersbourg. La guerre se joue ici sur le plan des idées. Dans le fief de Poutine, que l’on imaginait ville d’art, se trouvent les fameuses ”usines à trolls” qui polluent les réseaux sociaux de propagande ”à l’ancienne”. La haine se diffuse… Autant dire que l’ancien ministre, diplomate et écrivain français aura fort à faire pour nous rassurer.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité