Juste une question d’amour

Un feuilleton sur l’homoparentalité, sujet de polémiques outre-Atlantique.

20430623

Ryan Murphy y va généralement franco. Et ça lui a plutôt bien réussi. De Nip/Tuck (une fresque sur les dérives de la chirurgie esthétique) à American Horror Story en passant par Glee et ses ados faussement naïfs, le type a toujours su faire parler de ses concepts-chocs. En cocréant The New Normal, une intrigue centrée sur le désir de parentalité d’un couple gay, en 2012, il ne pouvait pas non plus en être autrement. Bingo. À peine la série – inspirée par la vie de Murphy lui-même – avait-elle été mise en chantier que de nombreuses voix se sont élevées aux États-Unis pour en dénoncer le caractère “inapproprié”. En cause non pas uniquement le duo principal, mais aussi et surtout leur envie d’enfant. Pour devenir pères, Bryan Collins (Andrew Rannells, Girls) et David Sawyer (Justin Bartha, Very Bad Trip) vont en effet faire appel à une mère porteuse, Goldie (Georgia King). Si cette démarche suscite encore des remous sur le Vieux Continent, en revanche, elle est on ne peut plus légale là-bas dans certains États. Ce qui ne l’empêche pas de poser problème. L’antenne locale de la NBC en Utah, patrie des mormons, a même fait le choix de ne pas diffuser la comédie, alors qu’elle était proposée dans le reste du pays!

Toutefois, force est de constater que le scénariste n’a pas cherché à jouer davantage les provocateurs. Les histoires racontées dans les épisodes – qui suivent notamment la grossesse de l’héroïne – sont étonnamment lisses. Afin que tout un chacun puisse y trouver son compte, il a même intégré au casting le personnage de Jane (Ellen Barkin, Las Vegas Parano), la grand-mère on ne peut plus homophobe de Goldie… Malgré ces précautions, la sauce n’a pas pris outre-Atlantique et la série, peut-être trop en avance sur son temps, a été annulée au bout de seulement 22 chapitres.

Sur le même sujet
Plus d'actualité