Le grand blanc

On a tous une idée un peu fantasmée du Grand Nord, de ses chiens de traîneau, ses aurores boréales et ses plaines immaculées.

fautpasrever_fr3

La destination fait rêver mais peu sont ceux qui s’y installent. Les figurants du documentaire de ce soir ont fait ce choix. Sous ces latitudes, ils découvrent quotidiennement la beauté d’une nature qui impose encore sa loi à l’homme, qui lui impose de s’adapter à elle et non l’inverse. C’est le prix à payer pour profiter des scènes grandioses qu’elle a à offrir. Celui de la débrouille et de la solitude aussi parfois. Aux confins du cercle polaire, quand la densité de population n’est pas nulle, elle culmine péniblement à 2 ou 3 habitants au kilomètre carré (355 en Belgique). De quoi se faire une place, à condition de respecter les lieux et les forces qui le traversent.

Sur le même sujet
Plus d'actualité