Répit pour les pesticides

Le malheur est dans le pré

perturbateursendocrinienst-2

En décembre dernier, la Commission européenne a fait un joli cadeau au lobby des pesticides, dans le cadre de sa réglementation sur les perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire les agents chimiques qui sont susceptibles de causer, en agissant sur nos hormones, des déformations physiques ou reproductives. En effet, alors que l’objectif était d’interdire les pesticides responsables de tels dégâts hormonaux, une série d’entre eux ont pu être épargnés dans les textes. Un événement qui montre bien à quel point ces perturbateurs agitent notre société. France 5 dresse, par le versant humain, un portrait de plusieurs personnages touchés par ces perturbateurs, qu’ils s’appellent pesticides, phtalates ou bisphénols. Parmi eux, Patrick, qui a été contaminé à cause de l’usine au bout de son champ, ou Nathan, dont l’appareil génital a été affecté, par ricochet, suite à l’ingestion d’un médicament par sa grand-mère… il y a soixante ans.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité