D6bels Music Awards: les jeunes artistes en vedette

Après le succès de la première édition des D6bels Music Awards, la RTBF remet le couvert. Les jeunes artistes sont privilégiés. Tant mieux.

D6bels Music Awards_2017 ©Moustique

Qui succédera à Alice On The Roof et à Girls In Hawaii au palmarès des D6bels Music Awards ? Réponse ce jeudi avec la deuxième édition de cet événement qui a le mérite de privilégier des jeunes artistes issus de la Fédération Wallonie-Bruxelles et s’exprimant dans tous les styles. Si le hip-hop est encore sous-évalué par rapport à ce qu’il représente effectivement dans la réalité économique, sociologique et culturelle, tous les interprètes, groupes, auteurs, compositeurs et musiciens ayant fait l’actualité en 2016 se retrouvent dans la liste des nommés.

Avec six citations, Puggy, le plus international des groupes belges, fait figure de favori de la soirée qui sera présentée, comme l’année dernière, par Joëlle Scoriels en direct de Média Rives à Liège. Mustii (cinq nominations), Nicolas Michaux (4), Lost Frequencies (4) sont également bien placés. Signe de la diversité, le vétéran André Brasseur, auteur il est vrai d’un come-back retentissant, est en lice avec Lost Frequencies, Mustii et Puggy dans la catégorie “Concert”.  Au total, ce sont dix catégories qui sont soumises au vote du public. Pour la partie live, pas moins de douze prestations sont prévues. Pour la première édition, la RTBF avait pour objectif d’attirer 100.000 téléspectateurs. Ils étaient finalement 200.000 au rendez-vous. Pour une émission musicale, c’est un score spectaculaire. Pour faire taire les critiques, ajoutons que le lancement en juin prochain de Media Z (nom provisoire), nouvelle radio web “urbaine” de la RTBF, débouchera de facto sur une nouvelle catégorie pour  la troisième édition des DMA.

Sur le même sujet
Plus d'actualité