Fanny à la rescousse

Entre meurtres, secrets et vengeance, La Une propose un nouveau téléfilm aux allures de polar français haletant.

sources2

Bruno Bontzolakis n’en est pas à son coup d’essai dans le monde étriqué de la télé. Le réalisateur a opéré en 2010 et 2011 sur les épisodes de Cœur Océan dont toutes les jeunes filles se délectaient le matin en mangeant leurs céréales. Toujours dans le drame mais plus adulte cette fois, il s’est frotté à une autre série, Talons aiguilles et bottes de paille, diffusée également sur France 2 un an plus tard. Plus récemment, il s’est illustré derrière la caméra sur Famille d’accueil avec Virginie Lemoine dans le rôle principal. Sur le côté, ce familier des festivals a déjà présenté trois longs métrages. En tant qu’habitué du petit et du grand écran, c’était donc assez naturellement qu’on lui a confié les rênes d’une nouvelle histoire digne d’être racontée par Pierre Bellemare.

Dans une petite bourgade en Auvergne, un homme est retrouvé mort, probablement empoisonné à l’arsenic. Son ex-femme, qui est aussi médecin-chef des thermes de la ville, est soupçonnée du meurtre. Fanny, qui est d’ailleurs une jeune enquêtrice à la Crim (ça tombe bien!), est contrainte de revenir dans sa région natale pour tenter d’innocenter sa mère dont elle n’est pas très proche. Rien ne se passe comme prévu, les fantômes du passé se réveillent et les mystères s’accumulent. La jeune femme comprend rapidement que sa tâche sera ardue, et l’enquête plus compliquée que prévu. Tous les ingrédients sont réunis: secrets de famille, liaisons dangereuses, intérêts divergents et représailles forment le mix parfait pour attirer et retenir l’attention du téléspectateur. On est loin d’un casting pointu mais les personnages principaux sont interprétés avec justesse par des habitués de la petite lucarne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité